Forum des clans FAFE et FFE

Forum consacré aux jeux World of Tanks, World of Warships et aux clans Forces Armées FrancophonEs et Forces spéciales Françaises et Etrangères

Derniers sujets

» Les bonnes touches en jeu
Lun 28 Nov 2016, 14:25 par Annibal

» Takao for ever
Ven 25 Nov 2016, 22:09 par Annibal

»  Le pantheon des records
Lun 07 Nov 2016, 02:48 par sea21

» WoWS – Halloween Mode : Saving Transylvania
Ven 28 Oct 2016, 20:44 par angecielfrench

» Compétition 1v1 - L'arène des tankistes
Mer 05 Oct 2016, 14:57 par veget

» Un Kraken sinon rien !
Lun 03 Oct 2016, 22:46 par Maleficio

» Game Update 0.5.12
Jeu 29 Sep 2016, 13:01 par Maleficio

» utilisation du canon d'un char
Sam 24 Sep 2016, 20:37 par lighthammer99

» Harmiia ja ja !!
Mer 21 Sep 2016, 22:12 par Eragon_89

» [JOKE INSIDE] Qu'est ce qu'un troll ...
Jeu 15 Sep 2016, 16:45 par Ashura10

» Recrutement
Jeu 15 Sep 2016, 12:22 par Invité

» misse a jour clan
Mer 14 Sep 2016, 05:37 par angecielfrench

» Candidature Sweethardfr
Jeu 08 Sep 2016, 11:33 par Invité

» Game Update 0.5.11
Mar 06 Sep 2016, 23:34 par angecielfrench

» À la rencontre du Dunkerque
Lun 29 Aoû 2016, 15:58 par angecielfrench

Ajouter des utilisateurs Mumble


Ajouter des utilisateurs Mumble



    L'académie des blindés : les points faibles

    Partagez

    angecielfrench

    Messages : 628
    Date d'inscription : 04/10/2011
    Age : 38
    Localisation : rouen

    L'académie des blindés : les points faibles

    Message par angecielfrench le Mer 21 Jan 2015, 20:35


    Recrues, tankistes, commandants,

    Bienvenue à notre nouveau cours de l'Académie des blindés. Conformément à la demande exprimée dans l'un de nos récents sondages, pendant la session d'aujourd'hui nous discuterons des meilleures méthodes pour endommager et même détruire des véhicules ennemis qui pourraient sembler invulnérables étant donné le calibre de votre canon ou parce qu'ils vous font face en n'exposant que leur côté le plus fort, le plus blindé : l'avant. Aujourd'hui nous apprendrons à identifier les points faibles les plus communs des chars et à les utiliser à notre avantage.

    Au passage, merci de noter qu'un nouveau sondage a été mis en place sur la page d'accueil du portail, où vous pouvez voter pour un prochain sujet que nous couvrirons dans l'Académie des blindés. Une dernière chose et non des moindres, est que nous pouvons d'ores et déjà vous annoncer que le prochain cours de l'Académie des blindés traitera de 2 manœuvres : le positionnement oblique du blindage et le « side-scraping ».

    Passons maintenant au sujet qui nous occupe aujourd'hui : les nouvelles recrues qui ne connaissent pas encore bien la constitution des chars et la disposition générale du blindage devraient commencer la leçon en s'attaquant aux bases étudiées dans le paragraphe Les chars et leurs points faibles avant de passer aux Points faibles à proprement parler. Ceux d'entre vous qui ont déjà de l'expérience sur le champ de bataille peuvent tout de suite aller lire la section concernant les Points faibles les plus communs où ils apprendront à identifier les zones à risques pour la plupart des blindés et à infliger des dégâts même aux machines théoriquement supérieures.

    Les chars et leurs points faibles



    Si vous demandez à un profane à quoi il pense en entendant le mot « char », il vous répondra probablement « véhicule lourdement blindé », « forteresse mobile », « bunker d'acier » etc. Chacune de ces associations d'idées reflète l'impression générale que les chars sont durs, solides, des machines impénétrables quasiment irrésistibles lorsqu'ils se déplacent. C'est vrai jusqu'à un certain point, surtout du point de vue des unités d'infanterie uniquement équipées d'armes antipersonnelles. Cependant, il n'existe pas de véhicule 100 % inarrêtable, car même les chars ont leurs faiblesses.

    En tant que véhicule d'assaut destiné à faire des percées dans les lignes de front, les chars exposent souvent leur partie avant ; il s'agit donc souvent de la partie où leur blindage est le plus épais, aussi bien sur la tourelle que sur le châssis. Leurs flancs et surtout leur partie arrière sont une toute autre histoire, par contre. Par conséquent, la méthode la plus facile pour endommager un char, surtout de la catégorie « lourds », est de l'attaquer sur ses flancs ou par l'arrière. Voici pourquoi :

    Les flancs des chars : Attaquer un véhicule ennemi depuis son flanc présente de nombreux avantages. Le plus évident est que son blindage est bien plus fin à cet endroit. Cela signifie que vos obus ont une probabilité beaucoup plus élevée de pénétrer le blindage et d'infliger des dégâts, même s'ils sont d'un calibre inférieur. Un autre élément important à prendre en compte est le fait que les chars sont bien plus imposants de côté que de face, les rendant plus faciles à toucher en les contournant. Enfin, tirer sur les côtés vous donne plus de chances d'endommager les éléments du char ennemi et de blesser ses membres d'équipage. Or, des éléments endommagés ou un équipage mis hors de combat signifient pour votre adversaire une efficacité réduite au combat.

    Prenez garde toutefois, car certains rares véhicules ont les flancs lourdement blindés. L'IS-3, par exemple, est célèbre pour ne recevoir aucun dégât lorsqu'il est touché sur ses flancs grâce à son blindage espacé (deux plaques, ou plus, installées en conservant un interstice entre elles, les rendant ainsi capables de réduire drastiquement l'énergie cinétique du projectile lors de l'impact) monté au dessus des chenilles.

    Le célèbre blindage latéral espacé de l'IS-3

    L'arrière des chars : Partie la plus vulnérable pour tous les chars, c'est un régal pour tout tireur bénéficiant d'un occasion d'y tirer quelques obus. En effet, les tirs infligés à l'arrière du char promettent des dégâts garantis quasiment à chaque fois du fait de la faible épaisseur du blindage (quand blindage il y a). En outre, il s'agit également de la partie du char où est situé le moteur. Par conséquent, y loger quelques obus peut endommager cet élément et, avec un peu de chance, générer un incendie qui causera encore plus de dégâts chaque seconde qui passe jusqu'à ce que le feu soit éteint.

    La difficulté sera de l'atteindre dans la mesure où aucun ennemi sain d'esprit ne vous approchera en exposant sa partie arrière ; si vos adversaires ont un peu d'expérience de combat et de bon sens, ils feront tout leur possible pour vous empêcher de l'apercevoir.
    « Pas si impénétrable que ça, l'IS-3, finalement. »

    Les points faibles

    Puisque nous avons abordé tous les côtés du char sauf un, il est désormais temps d'étudier l'avant. Comme nous l'avons déjà dit, c'est la partie la plus blindée pour la plupart des chars, surtout les chars lourds. Pour cette raison, engager l'ennemi en face à face peut se relever un défi difficile et une grande source de frustration, accompagnée du bruit des obus rebondissant sur son blindage les uns après les autres.

    Cependant, gardez en tête qu'aucun blindage n'est impénétrable. En fait, même les plaques frontales ne sont pas uniformes sur toute leur surface et présentent des faiblesses à certains endroits plus fins et donc plus faciles à percer. On les appelle communément points faibles. Bien les connaître peut vous apporter un avantage certain en confrontation frontale et/ou vous permettre d'infliger des dégâts même si votre canon n'aurait théoriquement même pas été en mesure d'égratigner le blindage ennemi.

    Important : n'oubliez pas qu'à moins de piloter un char d'assaut de première ligne, attaquer un blindé en face à face est la pire approche possible. Si vous pilotez un véhicule léger, essayez d'engager les flancs ou idéalement l'arrière du char de votre adversaire. Cependant, si vous n'avez d'autre option qu'une confrontation en face à face, vous souvenir des points faibles peut accroître vos chances de triompher, ou au moins de rester opérationnel.

    Les points faibles les plus communs

    Vous trouverez ci-dessous une liste des points faibles les plus communs à la plupart des chars. Notez également que tirer dessus peut occasionner des dégâts supplémentaires sur un ou plusieurs éléments ou membres d'équipage. Bien entendu, cette liste n'est pas exhaustive. N'hésitez donc pas à tester par vous-même pour découvrir d'autres points intéressants sur les différents véhicules.

    Les coupoles de tourelle / trappes :

    Ces éléments sont situés en haut de la tourelle, généralement sur le côté. Les trappes sont utilisées à la fois comme des issues du véhicule pour l'équipage et comme des positions d'observation. Il est recommandé de les viser lorsque vous vous trouvez face à votre cible à distance réduite.

    Effet secondaire possible lors d'un tir :viseurs d'observation endommagés (champ de vision réduit), membre d'équipage blessé (généralement le chef de char ou le chargeur).

    La trappe de la mitrailleuse / la visière du pilote :

    Généralement situés sur les plaques frontales supérieures, ces éléments sont relativement petits et donc difficiles à toucher. Dans certains cas toutefois, ils peuvent se révéler votre meilleure chance d'infliger des dégâts à votre cible, surtout si la partie inférieure du châssis est protégée.

    Effet secondaire possible lors d'un tir :membre d'équipage blessé (généralement le tireur ou le pilote)

    La roue de tension et le barbotin moteur :

    Ce sont les grandes roues que vous pouvez voir de chaque côté du char, à l'avant et à l'arrière des chenilles. Leur tirer dessus est le meilleur moyen d'immobiliser votre adversaire. Pour maximiser les dégâts, tirez selon un certain angle afin que votre obus pénètre dans le châssis après avoir traversé ces roues.

    Effet secondaire possible lors d'un tir :suspensions cassées (adversaire immobilisé)

    Le glacis inférieur :

    Le point faible idéal à mi-distance. Il est généralement assez gros et donc plus facile à toucher que les autres points faibles. Par ailleurs, le cibler est particulièrement efficace lorsque vous affrontez des véhicules dotés d'une transmission montée à l'avant (particulièrement commune sur les chars allemands).

    Effet secondaire possible lors d'un tir :moteur endommagé (vitesse, accélération et maniabilité réduites), râtelier de munitions endommagé (seulement sur certains véhicules)

    L'anneau de tourelle

    Un point faible difficile à toucher en raison de sa petite taille et de son emplacement entre des surfaces inclinées du blindage frontal et le masque du canon. Par conséquent, vos obus risquent de ricocher plus souvent qu'ils ne percent. Si possible, visez plutôt d'autres points faibles.

    Effet secondaire possible lors d'un tir : tourelle endommagée (compromettant la vitesse de rotation de la tourelle), membre d'équipage blessé (variable)

    Important : faites attention aux faux points faibles. Il existe certains véhicules pour lesquels les parties normalement considérées comme faibles sont protégées d'un blindage très épais. Découvrir et mémoriser ces exceptions est très important car cela vous épargnera des tirs vains et une éventuelle défaite. Exemples :
    Le T110E3 : la coupole de la tourelle de la mitrailleuse
    Le VK 45.02 (P) Ausf. B : le glacis inférieur (200 mm d'épaisseur et incliné)
    Différents chars allemands : la trappe de la mitrailleuse (avec un blindage arrondi)

    Voici tout ce que nous avions à dire sur ce sujet. Désormais, vous devriez être à même d'identifier les points faibles de la plupart des chars et d'utiliser ces connaissances pour infliger une correction à vos adversaires, peu importe le nombre de véhicules à leur disposition et leur emplacement.

    N'oubliez pas, la semaine prochaine nous discuterons du positionnement oblique du blindage et du « side-scrapping ». Par ailleurs, ne manquez pas de voter pour le sujet que vous voulez voir abordé par la suite. Les choix proposés cette semaine sont :

    Bien débuter la bataille
    Partir en reconnaissance
    2 manœuvres : « Tu me vois-tu me vois plus » et le défilement de tir
    C'est tout pour aujourd'hui. Fin du cours !




    Connaître les points faibles de vos ennemis est votre plus grand avantage !


    _____________________________

      La date/heure actuelle est Lun 05 Déc 2016, 13:28